Teen Wolf France
Bienvenue à Beacon Hills !
Le Shérif Stilinski ainsi que la famille Argent sont très heureux de vous accueillir. N'hésitez pas à passer par la Mairie afin de signer tous les papiers nécessaires.
Si vous voulez vous lier à notre meute, la section "Les photos de classe" (en bas du forum) est ouverte aux Invités.



Forum francophone sur la série Teen Wolf
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fanfiction n°2 - Haunted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MeganWells
Amante de Derek
avatar

Féminin Messages : 2108
Age : 19
Localisation : Avec Derek Hale

MessageSujet: Fanfiction n°2 - Haunted   Ven 31 Oct - 17:35

Genre : Horror & Angst

Rating : T

Personnages principaux : Lydia Martin, Stiles Stilinski & Peter Hale

Résumé : Halloween une simple fête où l'on se déguise? En êtes-vous vraiment sûrs? Après tout, Beacon Hills est une ville où on l'on trouve toute sorte de créatures surnaturelles. Qu'est-ce qui vous fait croire que ce n'est qu'une simple fête? Et si une Banshee débarque dans une maison hantée le soir D'Halloween et que des voix résonnent dans sa tête? Que se passe-t-il si elle disparaît et que personne ne la retrouve?
Passez donc un joyeux Halloween à Beacon Hills

Disclaimer : Cette série et ses personnages ne m'appartiennent pas mais sont la propriété de Jeff Davis.


Haunted

Halloween n’était plus une fête pour amuser les enfants, elle n’était plus synonyme de peur ou d’épouvante, seulement signe de divertissement et de liberté. C’était une occasion de courir dans les rues des quartiers en chantant et en criant. Mais c’était aussi un moment où l’on pouvait paraître dans des costumes de vampires, sorcières, squelettes, fantômes et autres créatures étranges.
Les parents étaient installés sous le porche, un sourire attendri sur les lèvres. Les maisons étaient décorées en l’honneur de cette fête: on ne comptait plus le nombre de fausses toiles d’araignées qui pendaient aux fenêtres, ni les nombreuses citrouilles qui fixaient les enfants de leurs yeux vides et de leurs sourires sardoniques brillants faiblement à la lueur de leurs bougies.
Les voisins remplissaient les paniers de bonbons, faisant crier de joie ces petits monstres qui se précipitaient dans la rue. Cette fête d’Halloween était si importante pour eux alors que pour les plus vieux, elle n’était qu’un simple prétexte pour faire la fête. Ils continuaient toujours le jeu des costumes et des farces mais d’une autre manière.

En cette nuit d’octobre, une soirée était donnée dans une veille maison près d'un lac. Quelques jeunes avaient décidé de choisir l’endroit comme lieu de beuverie alors que cette vieille bâtisse était réputée pour être hantée. Les parents interdisaient toujours leurs enfants de s’y approcher de trop près.
Et pourtant les adolescents s’y précipitaient en masse, souriant fièrement en montrant leurs costumes. Ils riaient et se bousculaient avant de pénétrer dans la maison, leurs voix couvertes par le volume monstrueux de la stéréo.
Lydia Martin restait droite comme un I devant le lieu de rendez-vous, resplendissante et effrayante dans sa robe blanche tâchée de sang. Ses cheveux étaient réunis sur son épaule gauche, sa peau était blanche comme la neige et ses lèvres rouge comme le sang. Elle attirait de nombreux regards et se félicitait de son costume. Le rôle de la Dame Blanche lui allait comme un gant. Elle fronça les sourcils en voyant une ombre derrière une fenêtre et sursauta quand une main s’abattit brusquement sur son épaule.
Elle fit volte-face et tomba sur le visage rieur de Stiles qui exhibait des dents pointues en plastique. Elle le détailla du regard et eut un sourire moqueur en reconnaissant ses habits du XIXème siècle et sa cape noire.
« - Laisse-moi deviner, tu t’y es encore pris trop tard pour les costumes ?
Stiles fit la moue avant de se détacher d’elle, en retirant ses dents et en tirant la langue.
- Oui…
- Tu es incorrigible.
- C’est ce qui fait mon charme, ria-t-il »
Elle secoua la tête en souriant avant de croiser les bras et de regarder autour d’elle. Elle avait comme un mauvais pressentiment. Le jeune homme à côté d’elle ne semblait pas mal à l’aise, au contraire, l’impatience se lisait sur son visage blafard. Il n’avait qu’une hâte: emmener Lydia danser. Mais il gardait cette idée cachée au plus profond de sa mémoire.
« - Toi, tu as toujours une longueur d’avance. Si je te voyais dans la rue, je changerai de trottoir.
- Merci Stiles, je vais prendre ça comme un compliment.
- Quoi ? Tu es terrifiante comme ça ! Belle mais… Terrifiante. »
Elle glissa un regard amusé vers lui alors qu’il semblait avoir aperçu quelqu’un derrière eux. Elle tourna la tête, remarquant la présence de Kira et Scott derrière eux. Ils étaient beaux dans leur costumes des années soixante. Il n’y avait pas de doute là-dessus, leur thème était tout trouvé : Bonnie & Clyde. Scott les salua avec enthousiasme alors que Kira se fit plus discrète. Lydia ne put s’empêcher de les trouver touchants ensemble, mais l’image d’Allison apparut dans son esprit et son cœur se serra à cette vue.
« - Bon ! On y va ? s’exclama Scott.
- Moi je suis prêt ! Lydia ? »
La Banshee afficha un regard absent vers eux avant de sourire et de les suivre. A peine avait-elle posé le pied sur la marche du perron qu’elle sentit un courant d’air frais sur sa nuque. Elle se retourna brusquement mais il n’y avait personne. Elle fronça les sourcils et tenta de chasser ce détail de son esprit.
Stiles se colla à elle avec un sourire qui lui était propre et lui murmura à l’oreille:
« - Alors, prête à entrer dans une maison hantée ?
- Je ne suis pas superstitieuse, tu ne vas pas réussir à m’effrayer avec si peu, Stiles.
- C’est vrai que tu en as vu beaucoup depuis… »
Il s’arrêta net dans sa phrase, les mauvais souvenirs refaisant surface. Il baissa la tête, fermant les yeux pendant quelques secondes alors que les voix hurlaient dans son esprit. Il sentit une main se glisser dans la sienne, pressant doucement sa paume contre la sienne. Il glissa un regard vers Lydia qui lui souriait, réconfortante.
« - Tout va bien se passer, Stiles. Je pensais que tu n’étais pas superstitieux.
- Tu retournes mes propres phrases contre moi !
- Allez viens, au lieu de râler. »
Elle le tira devant la porte d’entrée et se figea devant celle-ci, le cœur battant. Elle crut percevoir un rire d’enfant. Elle prit tout de suite peur et fit rapidement quelques pas en arrière sous le regard surpris de Kira qui lâcha la main de Scott.
- Lydia ?
La Banshee leva ses yeux vers elle avec un faible sourire, bras croisés sur la poitrine. Elle essayait de calmer ses tremblements. Elle devait impérativement trouver un mensonge pour expliquer son malaise ; elle ne voulait pas parler de ces voix, de ces rires qui ne la quittaient jamais, elle voulait paraître normale.
Elle se tint de nouveau droite, une expression figée sur le visage et elle vint les rejoindre, vidant son esprit de toute pensée négative. Elle espérait de tout son cœur que Stiles ne remarquerait pas son petit manège, après tout, il la connaissait par cœur.
Elle se faufila dans la maison, sans prononcer le moindre mot, ignorant les regards inquiets fixés sur son dos. Elle embrassa la pièce du regard, le décor était perturbant et pas vraiment rassurant. Le lustre poussiéreux balançait dangereusement au-dessus des têtes des adolescents, les portraits accrochés au mur vous donnaient froid dans le dos et vous n’aviez envie que d’une seule chose : partir loin et ne jamais remettre les pieds dans cette maison.
Lydia sentit un bras s’enrouler autour de ses épaules et elle croisa le regard amusé de Stiles ainsi que son sourire rieur. Elle lui sourit en retour.
- Allez ! Que la fête commence !
Lydia…. Lydia, Lydia. Pourquoi ne viens-tu pas jouer avec nous ?

OoO

Stiles avait réussi à se frayer un chemin à travers la foule monstrueuse de personne et sa main avait agrippé avec difficulté ce qui semblait être le bord d’un verre en plastique rouge plein à ras bord. Il lâcha une exclamation de triomphe avant de se lécher les doigts et de boire une gorgée de bière avec un soupir. La chaleur qui régnait dans la pièce était insupportable et il étouffait dans son costume de vampire à plusieurs épaisseurs. Il tira sur son col en soufflant un bon coup. Il sourit en observant Scott et Kira danser un slow au centre de tous ces couples. Ils semblaient si heureux malgré la mort de…
Il s’empêcha de penser à ce genre de sujet et se rappela qu’il s’était mis en tête de danser avec Lydia. Il but d’une traite le reste de son verre et son regard fut attiré par une silhouette familière. Un pan de robe blanche disparut derrière un escalier et un éclat de chevelure rousse lui avait tapé dans l’œil. Que faisait Lydia ?
Il partit à sa poursuite, bien décidé à l’obliger à venir s’amuser et non broyer du noir comme elle avait l’habitude de faire depuis des semaines. Il ne lui restait plus que quelque pas avant d’atteindre les marches qui menaient au premier étage mais il se prit une personne de plein fouet, son verre en plastique tomba au sol et lui avec. Il se redressa sans hésiter sur les coudes, prêt à contre attaquer mais il se figea aussitôt. Son cœur battait la chamade alors qu’il tentait de reculer comme il pouvait mais il heurta une paire de jambes. Il leva les yeux vers la personne qui gênait sa fuite mais elle portait un masque. Il déglutit difficilement alors que son attention se porta de nouveau sur le visage qui se rapprochait dangereusement de lui. Des crocs aiguisés sortait de sa bouche tuméfiée, ses yeux d’un bleu effrayant ne le lâchaient pas une seule seconde, ses joues brûlées d’où pendaient des lambeaux de chairs s’étiraient pour laisser apercevoir un sourire macabre.
« - Peter, stop. »
Stiles fit volte-face et se retourna pour reconnaître Derek, un masque de clown effrayant dans la main. Son regard était dur comme l’acier et sa mâchoire était contractée alors qu’il défiait son oncle avec une parfaite maîtrise de lui-même. Peter Hale se redressa en croisant les bras. Il reprit forme humaine et arracha le bout de peau qui lui pendait sur le nez.
« - Si on ne peut plus rire ici. Après tout, Halloween est une fête d’épouvante et non de beuverie et d’orgie. Regarde-moi ces stupides humains qui se baladent dans une maison hantée sans se rendre compte du danger. Ah, quel gâchis.
- Peter… grogna Derek
- Quoi ? Qu’est-ce que j’ai encore fait ? C’est fou comme vous ne savez pas vous exprimer.
- Pourquoi est-ce que vous êtes là ? Lâcha Stiles, en se redressant.
- Pour vous surveiller, répondit Derek
- Vous protéger tu veux dire, sourit Peter.
- Nous protéger de quoi ?
- Beacon Hills est une ville surnaturelle. Tu crois qu’Halloween est une simple fête ici ? Vous feriez mieux de vous surveiller les uns les autres. Qui sait ? Quelqu’un pourrait accidentellement se suicider. »
Stiles se figea suite à ces mots, les images du motel lui revinrent en mémoire et son cœur se mit à battre de plus belle. L’angoisse prenait peu à peu possession de lui alors qu’il regardait nerveusement autour de lui. Peter pencha la tête sur le côté, ce même sourire narquois sur les lèvres.
« - D’ailleurs où est votre petite Banshee ?
- Quoi ? Elle est juste… »
Stiles sembla prendre conscience de la situation. Lydia qui reculait à la vue de l’entrée, son regard inquiet, ses faux airs, son mutisme. Son regard se porta directement vers les escaliers et il poussa brusquement Peter, la peur lui nouant les tripes.
« - Lydia ! »

OoO

La jeune femme se réveilla doucement dans un lit qui n’était visiblement pas le sien. Elle papillonna plusieurs fois des yeux avant de se rendre compte de la couche astronomique de poussière sur laquelle elle était allongée. Elle leva la tête vers le plafond pour y trouver des poutres apparentes qui semblaient souffrir sous le poids de la toiture. Son regard fut attiré par la faible lumière qui provenait d’une lampe à huile sur la table de chevet en bois. Elle fronça les sourcils avant de se redresser avec difficulté. Elle essuya d’un air absent la poussière qui maculait sa joue et elle embrassa la salle du regard. Des vieux portraits, vases et autres objets d’une autre époque. Le papier peint n’était plus que lambeaux sur le sol et le parquet paraissait être épais comme du papier de verre. La Banshee aperçut une vieille coiffeuse dans un coin de la pièce et elle se leva pour s’y rendre. Elle pouvait percevoir des murmures dans sa tête. Des voix d’enfants, d’hommes et de femmes. Ils semblaient répéter son nom à maintes reprises. Elle s’assit sur la chaise couverte de toiles d’araignées et son regard fut attiré par la brosse à cheveux posée bien en évidence devant elle. Elle s’en empara et la fixa de longues minutes avant de reposer son attention sur le reflet qui lui faisait face. L’image que lui renvoyait le miroir lui ressemblait à un tel point qu’elle en prit peur. Elle posa une main sur ses lèvres et étouffa un cri quand elle vit des larmes couler sur le visage qui se reflétait à elle.
Elle se pencha un peu plus près et toucha du bout des doigts la surface du miroir. Elle se figea dans son mouvement quand elle vit la peau de son visage se craqueler tel un vieux parchemin. Elle retint son souffle alors que ce sombre regard qui ne lui ressemblait pas se plongea dans le sien. Un sourire macabre étira les lèvres de son double et une main osseuse se posa sur son épaule.
Lydia, effrayée, se retourna brusquement mais ne vit qu’un grand vide derrière elle. Elle resta ainsi quelques instants avant de se détourner doucement de la pièce. Elle hésitait à reposer son regard sur ce double mais elle le fit quand même et ce qu’elle vit lui glaça le sang.
Ce n’était plus elle dans le miroir, c’était une toute autre personne qu’elle connaissait très bien. Le reflet lui sourit avant de tendre une main blafarde. Ses cheveux bruns qui lui tombaient comme une cascade sur les épaules, ses yeux froids mais pourtant si familiers, cet arc dans le dos…
Allison se tenait bel et bien devant elle, elle pouvait presque sentir ses doigts glacés se refermer sur sa gorge avec une avidité qu’elle ne lui connaissait pas. Sur le point de suffoquer, Lydia fit la seule chose qu’elle savait faire: crier.
Mais la brune semblait se moquer de son geste et la lâcha, un rire s’échappant d’entre ses lèvres.
« - Que se passe-t-il, Lydia ? Tu n’es pas contente de me revoir ? »
La Banshee se redressa maladroitement, cherchant quelque chose qui pourrait l’aider à se défendre mais elle ne pouvait compter que sur elle-même. Une main agrippa de nouveau sa gorge et elle hoqueta de surprise alors que son regard se plongea dans celui vitreux de son amie. Elle eut une grimace de dégoût quand elle vit les vers apparaître sur sa peau d’un blanc cadavérique.
« - Tu n’es pas contente de me voir ? Gronda-t-elle. Regarde ce que je suis devenue à cause de toi !
- Tu…Tu n’es pas réelle. »
Allison parut surprise avant qu’un rictus ne vienne déformer son visage autrefois si beau.
« - Vraiment ? »
Les formes féminines disparurent pour laisser place à une forte carrure et Lydia se figea face à cette personne si familière. Elle tenta de reculer mais la poigne était trop forte autour de son cou. Aiden approcha son visage du sien, sa main touchant doucement les mèches rousse de la jeune fille.
« - Lâche-moi.
- Tu n’as plus besoin de moi hein ? Tu m’as déjà oublié ? Stiles a pris le relais.
- LÂCHE-MOI ! TU N’ES PAS REEL ! »
Elle tenta de le frapper mais la silhouette disparut dans un nuage de fumée et elle se prit la tête dans les mains avant d’apercevoir la porte. Elle s’y précipita avec panique mais la porte était fermée à clé. Elle ne pouvait y croire, ce n’était pas possible. Elle se mit à tambouriner sur la surface de bois avec désespoir, criant le nom de Stiles ou de Scott mais la musique était trop forte pour que l’on entende quoi que ce soit.
Lydia…Lydia… Pourquoi fuis-tu ?
« - Sortez de ma tête ! »
Elle frappa de nouveau, ignorant la douleur qui lui brisait le poing. Elle voulait sortir d’ici. Elle ferma les yeux, laissant les larmes de peur couler sur ses joues. Elle crut entendre du bruit de l’autre côté, comme un cri.
« - Lydia ?! »
Elle sentit son cœur louper un battement et elle ouvrit les yeux, répondant à cet appel :
« - Stiles ! »
Elle pouvait entendre ses coups de l’autre côté de la porte, comme elle pouvait percevoir ses jurons. Elle était coincée et il ne pouvait pas l’aider. Ils étaient tous deux séparés par un simple battant de bois qui ne voulait visiblement pas s’ouvrir.
« - Stiles ! »
Lydia…. Reste avec nous.
Elle jeta un regard paniqué derrière son épaule et hurla quand elle sentit une main gelée se poser sur ses lèvres alors qu’on la traînait en arrière avec force. Elle se débattait comme un beau diable alors que Stiles tentait de défoncer la porte à coup d’épaule. Elle pouvait voir la poussière s’échapper de la porte à chaque coup. Mais sa vue fut obstruée par l’apparition d’Allison, couteau en main.
« - Viens avec nous Lydia. »
Elle s’approchait dangereusement d’elle, faisant tourner la lame scintillante entre ses doigts.
La Banshee pouvait sentir ses dernières forces céder et les larmes inonder ses joues alors qu’elle murmurait des paroles que personne ne pouvait entendre.
« - Pourquoi ? Finit-elle par articuler.
- Pourquoi toi ? Parce que tu es la plus faible Lydia et que nous allons te briser comme tu les as laissé nous briser.
- Je… Je n’y suis pour rien. Ce n’est pas… Moi.
- Stiles est coupable, et tu le laisses aller à son gré alors qu’il est coupable.
- Ce… N’était pas lui.
- Il est bien facile de défendre un ami. »
Allison avança de quelques pas, son couteau brandit dans les airs, prêt à mordre la chair. Aiden resserra sa prise sur la bouche de Lydia, la maintenant avec une poigne de fer.
Elle hurla à s’en arracher les poumons alors que la lame s’approchait à vive allure de sa gorge.
La porte s’ouvrit avec brusquerie et les deux silhouettes disparurent dans un nuage de poussière alors que le couteau passa au travers de Lydia sans lui faire aucun mal.
Elle se laissa tomber au sol, parcourue de tremblements alors que Stiles vint la rejoindre, complètement affolé.
Il est coupable Lydia… Coupable.
Elle leva un regard effrayé vers lui et recula précipitamment quand elle vit le sosie de son ami derrière lui. Mais ce double souriait avec un air malsain sur le visage et il portait de lourds cernes violets sous les yeux. Elle hoqueta d’horreur en reconnaissant le Nogitsune qui lui fit un geste de la main en riant.
« - Ne t’approche pas ! cria-t-elle
- Mais…
- Ne t’approche pas de moi ! »
La silhouette malfaisante n’était plus qu’à quelques mètres d’elle quand elle se mit à crier de nouveau. Stiles plaqua ses deux mains sur ses oreilles, battant en retraite. Il essayait tant bien que mal de calmer la Banshee mais celle-ci semblait ailleurs, son regard ne lâchait pas le vide avec une impression de panique qu’il ne pouvait pas expliquer. Lydia se revoyait enfermée dans cette sorte de prison alors que le Nogistune se servait d’elle comme d’un jouet. Elle se souvenait de la peur, de l’angoisse qui l’avait envahi toute entière. Elle avait bien cru mourir cette nuit-là mais le destin avait été plus cruel: certes, on lui avait rendu Stiles, mais on lui avait pris un être plus cher à son cœur. Allison, sa meilleure amie, la sœur qu’elle n’avait jamais eue. Son sourire, sa voix, sa présence. Elle n’aurait jamais pu croire que tout cela lui manquerait autant.
Stiles ne la lâchait pas du regard, son cœur se brisait au fur et à mesure qu’il comprenait que Lydia avait peur de lui. Elle n’avait pas oublié son double, celui qu'il voulait à tout prix faire disparaître. Il sentit une larme d’impuissance couler sur sa joue et se laissa tomber sur le mur, la tête dans les mains.
Il entendit des bruits dans le couloir et il s’approcha de l’entrée de la chambre. Il fut brusquement poussé contre le mur quand une nouvelle personne pénétra dans la salle, visiblement énervée.
« - Lydia. »
Stiles reconnut Peter. Celui-ci s’était agenouillé devant la jeune fille et avait pris sa tête dans ses mains.
« - Lydia, écoute-moi. Chasse-les de ta tête. Laisse-les partir.
- Je ne peux pas…
- Fais-le Lydia. Je t’ai dit de le faire alors fais-le, maintenant ! »
Elle se recroquevilla sur elle-même avant de relever la tête, les joues baignées de larmes. Les voix n’étaient plus là, Aiden et Allison n’étaient plus là. Peter se redressa en grognant et pestant avant de faire machine arrière.
« - Quittez cette maison tout de suite.
- Comment avez-vous fait ça ? Lâcha Stiles
- Dois-je te rappeler que je suis celui qui l'a mordu ? J’ai un contrôle sur elle comme j’ai un contrôle sur Scott. »
Stiles ne lui accorda pas le moindre regard et s’approcha de Lydia. Celle-ci leva un regard vers lui avant de se précipiter dans ses bras. Il la berça doucement en lui murmurant des paroles rassurantes. Il lui demanda de la suivre, ce qu’elle fit en essuyant ses larmes. Elle porta une main à sa gorge avant de fermer les yeux et de se laisser guider par le jeune homme qui lui caressa doucement les cheveux.
Ils quittèrent la chambre, Peter sur leurs talons et Stiles murmura à Lydia avec un sourire réconfortant :
« - Tout va bien Lydia. Tout va bien.
- Je suis tellement désolée, Stiles. Souffla-t-elle.
- De quoi ?
- D’avoir eu peur de toi… Je n’ai pas le droit de l’être, tu n’étais pas toi quand…. Quand tout est arrivé.
- Lydia… »
Elle lui fit face et prit ses mains dans les siennes avant de continuer, son regard se plongeant dans le sien. Le jeune homme sentit son cœur battre de plus belle.
« - Tu n’as pas tué Allison, tu n’es pas responsable de toutes ces horreurs. Et pourtant, je ne peux m’empêcher d’écouter ces voix qui me disent que tu es coupable. Je me sens honteuse de penser ça de toi ! Tu as toujours été celui qui m’a aidé quand j’en avais le plus besoin. »
Elle allait continuer son monologue mais Stiles la prit dans ses bras avec un sourire, il essuya rapidement ses larmes avant de murmurer :
« - Eh Lydia. C’est fini. On oublie d’accord ? »
Il s’éloigna doucement d’elle avant de rajouter avec un petit sourire qu’elle aimait tant :
« - Tu me dois une danse tu te souviens ? »
Elle eut un faible sourire et tourna vers lui un regard reconnaissant. Elle se sentait tellement heureuse d’avoir quelqu’un comme Stiles à ses côtés. Il était tellement cher à ses yeux qu’elle ne pouvait pas s’imaginer sans lui dans ses futures années. Il était le seul à la rendre heureuse, à lui donner une vraie importance, à faire ressortir son côté intelligent et non superficiel.
Elle se mit à courir avec le sourire, forçant le jeune homme à la suivre. Le passé était derrière eux, ils devaient profiter de l’instant présent.
Le loup garou derrière eux soupira avant d’esquisser un sourire moqueur. Il se retourna une dernière fois et fronça les sourcils en apercevant une forme floue au fond du couloir. Celle-ci semblait s’approcher rapidement avec une allure menaçante.
« - Cette maison n’est pas hantée pour rien, grogna-t-il. »
Il secoua la tête avant de croiser les bras et de rejoindre les autres. Il croisa Derek et Scott, il ne put s’empêcher d’ouvrir grand les bras et de s’exclamer, moqueur :
« - Joyeux Halloween ! »

--

Merci à Mme.Stiles pour la correction de cette histoire! :D

_____________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/4373970/Megan-Wells
MathildeTW
Jennifer Blake
avatar

Féminin Messages : 561
Age : 17
Localisation : Avec Stiles & Derek (Bretagne)

MessageSujet: Re: Fanfiction n°2 - Haunted   Dim 16 Nov - 0:55

Aucun autre mot que : MAGIQUE !
J'ai plus que adoré ton OS Sanny !
Tout est vraiment bien imaginer & écrit!
Le Stydia ainsi que l'horreur d'Halloween étaient vraiment excellant !!!
J'avais bien sur voté pour ton OS, je voulais pas que ça se finisse...

_____________________________________________________________________________________________

Ma Chaîne Youtube
The Hundred Fosters
By Marine
Teen Wolf Cast:
 

Holland (Lydia):
 
Revenir en haut Aller en bas
Sanny
Jackson
avatar

Féminin Messages : 883
Age : 18
Localisation : Avec mes deux Dylan ♥

MessageSujet: Re: Fanfiction n°2 - Haunted   Dim 16 Nov - 11:36

Merci beaucoup Contente que ça t'ai plus à ce point!
Hélas, il faut qu'un OS se termine un jour ^^

_____________________________________________________________________________________________

Stydia ♥:
 
Ma fiction ♥A Secret
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfiction n°2 - Haunted   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfiction n°2 - Haunted
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanfiction n°2 - Haunted
» La 1re fanfiction: Gravitation : le numéro d'hypnose
» Les fanfiction.
» les attractions inspirées de près ou de loin des grands classiques des parcs Disney. 5. Haunted Mansion.
» Tous les blueprints ou presque du Haunted Mansion de WDW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf France :: MUSÉE DE BEACON HILLS :: Expositions :: Concours n°3-
Sauter vers: